Le vibrato : quelques clés pour le réussir !

Moyen d’expression extrêmement puissant, le vibrato fascine tous les jeunes violonistes. Cette ondulation de la note permet en effet d’apporter du relief et de l’émotion à la mélodie. Tous les jeunes violonistes en rêvent, mais sont confrontés à un certain flou à ce sujet : quand commencer à l’apprendre ? Quelles techniques peut-on utiliser pour le maitriser ? Comment bien l’utiliser ?

15766309151_50aff435b6_z

Le vibra…, quoi ?

Le vibrato joué au violon a le même rendu que le vibrato chanté : c’est une oscillation de la fréquence du son autour de la fréquence de la note jouée. Autrement dit, c’est une légère variation de la hauteur du son.

Au violon, le vibrato s’obtient par un mouvement du doigt de la main gauche sur la corde, vers l’avant puis vers l’arrière. Vous l’aurez compris, le vibrato, ce n’est pas pour les grands débutants, au risque de prendre des mauvaises habitudes. En règle générale, il faut compter 2 à 3 ans de pratique instrumentale avant de commencer le travail du vibrato !

Jusque là, tout va bien, mais concrètement, comment fait-on pour pour jouer une note en vibrato sur un violon ?

 

Comment travailler son vibrato : quelques pistes

Réussir son vibrato demande du travail, mais si ce dernier est fait régulièrement, le résultat sera là !

Le vibrato est réalisé par le mouvement du poignet, de l’avant-bras, et du bout du doigt. Il s’obtient en utilisant le doigt sur la corde comme pivot, et en ouvrant et fermant le bras gauche. Une fois le doigt posé sur la corde, l’impulsion du vibrato est donnée vers l’avant, vers la caisse, puis vers l’arrière jusqu’à la position initiale.

Une technique très répandue consiste à tenir votre violon entre l’épaule et le menton, et faire ce mouvement d’ouverture et de fermeture du bras gauche avec une grande amplitude, de la première à la quatrième position, puis de diminuer cette amplitude jusqu’à ne faire cette oscillation qu’autour du doigt pivot.

Certains préconisent de commencer l’apprentissage du vibrato en quatrième position, main contre la caisse, qui est une position plus facile pour vibrer.

Faites attention cependant à ce que lorsque vous vibrez, le violon ne tremble pas. Si cela se produit, il vous faut dégager la main gauche et le pouce, ajuster la position de votre doigt afin de ne pas casser la première phalange, et vibrer sur le gras du doigt.

La clé de la réussite : faire des exercices quotidiennement, et petit à petit, le vibrato apparaitra !

 

Le vibrato au service de l’expressivité

Vous l’aurez remarqué en écoutant les grands violonistes, le vibrato est un moyen d’expression très puissant, mais qui doit être utilisé avec parcimonie, au risque de dénaturer la mélodie initiale. En effet, pour citer le Traité du violon de Joachim et Maser, il est conseillé de n’utiliser le vibrato « que là où les nécessités de l’expression l’exigent impérieusement […], dans les passages passionnés ».


Un dernier mot : bon travail et… patience !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *