La fabrication d’un violon

La fabrication d’un violon peut être un processus relativement long de par la minutie qu’elle nécessite. Généralement, un violon est construit élément par élément, en commençant par la caisse, puis en travaillant le manche, pour finir avec les chevilles et le chevalet. Les étapes de fabrication peuvent varier en fonction de l’artisan et de ses techniques mais voici dans les grandes lignes le processus à suivre pour fabriquer un violon.

La sélection des bois

La sélection des bois est la première étape et sûrement la plus importante. En effet, l’érable et l’ébène sont deux bois qui sont respectivement utilisés pour la caisse du violon et pour la touche. L’érable est un bois qui améliore les sonorités de l’instrument et l’ébène favorise une meilleure solidité et longévité.


Construction de la caisse

Le fond de la caisse

La caisse d’un violon comporte plusieurs parties : le fond, les éclisses et la table. Après voir fait une première découpe à l’aide d’un moule, on commence à créer la forme globale du fond de caisse, en creusant l’intérieur et en bombant le dos pour obtenir un aspect identique aux violons que l’on connaît depuis tant de temps. Une fois que cette étape est faite, on utilise un comparateur qui va venir vérifier la régularité du bois et la façon dont il a été taillé et travaillé.

Les éclisses

Le bois utilisé pour les éclisses du violon est chauffé afin d’en modeler la forme plus facilement. Elles sont ensuite appliquées morceau par morceau sur tout le contour du fond de caisse avant d’y être fixées à l’aide de pinces de maintien.

La table

L’opération du fond de caisse se répète pour réaliser la table du violon. Une fois fait, c’est le moment de tracer les ouïes, les découper avec une scie à lame très fine et faire des finitions au canif. On crée de petites encoches sur chaque ouïe afin de définir la future position du chevalet.

L’assemblage

Avant d’assembler le tout, on dépose et on colle l’étiquette du fabricant en ajoutant une barre d’harmonie qui soutiendra la table et qui améliorera les sonorités de l’instrument.


Volute et manche du violon

La volute

La tête du violon est composée d’une volute et de chevilles. La volute est uniquement là pour apporter un côté esthétique à l’instrument : il s’agit d’une décoration. En revanche, elle fait toujours partie intégrante du processus de fabrication d’un violon. Elle est découpée et taillée avec précision avant que l’on y ajoute les chevilles.

Le manche du violon

Le manche du violon est ainsi taillé et limé afin d’obtenir une forme lisse et régulière, adaptée à l’instrument. Il sera par la suite emboîté dans l’encoche prévu à cet effet, au niveau de la caisse.

Détails

Pour finir, il est important de vérifier les derniers détails, le dernier ponçage et les dernières retouches avant de passer à l’application du vernis, pouvant parfois aller jusqu’à 50 couches.

Ainsi, chez Violon.com, les violons Gliga sont fabriqués avec le plus grand soin par des luthiers, en Roumanie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *